Courir en hiver

vendredi 18 janvier 2019
par  David

Courir en hiver.

Course à pieds et hiver s’accordent facilement avec quelques aménagements.
Il est plus facile de se protéger des basses températures que des chaleurs estivales.

Vos ennemis :
- La nuit ;
- Le froid ;
- La pluie.
Abordons les dans l’ordre.

La nuit.

18h, la nuit tombe, comme votre moral. Chaussez vos runnings pour vous oxygéner !
C’est beau une ville la nuit, la perception des éléments change, vous pourrez profiter pleinement de votre bulle « course à pieds ».
Mais, courir la nuit peut être dangereux, vous n’êtes pas seuls sur la chaussée. Il vous faut avant tout être visible et voir où vous posez les pieds.
Pas de couleurs sombres, privilégiez les couleurs vives. Vous pouvez également augmenter votre visibilité avec des chasubles, gilets, brassards et autres gadgets réfléchissants.
Une lampe frontale ou plastron vous permettra de vous signaler mais également d’éclairer votre route et les éventuels obstacles.
Enfin, tendez l’oreille, le son est un très bon alerteur !
J’ai bon là Président ?

Le froid.

Notre perception du froid varie énormément d’un individu à l’autre, Voyez Stéphane D et Fabien F, le premier est toujours en short quand le second a déjà enfilé son bonnet !
Pas de coton, il existe toute une gamme de vêtements « techniques » qui vous protégerons du froid en évacuant la transpiration. L’ennemi est bien l’humidité qui va vous refroidir très rapidement, surtout si le vent se lève.
Deux couches suffisent, un tee-shirt prêt du corps et un sweat suffiront pour les températures poitevines. Pour les jambes, un fuseau long peut utilement compléter la tenue.
Les incontournables, protéger les extrémités, têtes et mains se refroidissent rapidement et peuvent ruiner le peu de confort obtenu.
Si vous êtes chevelu comme moi, rien de mieux que le bon vieux bonnet ! En plus il me donne un charme fou… non ?
Partez doucement, laissez le temps à votre corps et à vos muscles d’absorber l’effort, bref ne négligez pas l’échauffement.

La pluie

La petite averse ou le déluge qui vont en quelques instants ruiner votre tenue et vous faire perdre de précieuses calories.
La parade, on sort la troisième couche pour se protéger et empêcher l’eau de détremper vos effets.
Vous trouverez votre bonheur chez tous les revendeurs habituels.
Pour les lunetteux comme moi, une bonne casquetteet vous pourrez vous passer d’essuie-glaces !

Hydratation et alimentation

Ne négligez pas ces deux aspects, le froid masque la soif, pourtant le risque de déshydratation est toujours là, buvez régulièrement. Pour affronter le froid et réguler sa température votre corps va consommer plus de calories, garder un apport en sucres à portée de main.

Apres l’effort

Inutile de rester dehors au froid pour vous étirer, rentrez au chaud et prenez le temps de vous remettre en condition à domicile. Etirements, douche et apéros hydratation !
Si vous ne pouvez pas vous mettre au chaud de suite, changez-vous pour des vêtements secs et couvrez-vous. Le dos et les cervicales n’apprécient pas le froid après l’effort.
Une petite soupe ou un vin chaud et c’est le bonheur !
Avec modération bien sûr, l’alcool est un faux ami et ne protège pas du froid, sauf si vous êtes copain avec un St Bernard.

Voici donc tous les incontournables pour courir en hiver. Le froid n’est plus une contrainte, d’autant plus qu’il suffit de quelques foulées pour se réchauffer. Ne partez pas trop couvert, au risque d’avoir trop chaud trop rapidement.

J’en profite pour placer la gamme de vêtements des Gars’Z’Elles Fontenoises.

 

Sportivement David


Commentaires

Nos partenaires
Le Patio


Sire drainage


Biscuit Augereau
Biscuit Augereau


Carre bleu




Les foulées









Abscisse Abscisse

Statistiques

Dernière mise à jour

lundi 19 août 2019

Visites

1 aujourd’hui
55 hier
96674 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté